Configurer un DNS dynamique avec freedns.afraid.org sur Debian 7

Petite bidouille que j’ai du faire récemment et comme j’ai une mémoire de poisson rouge, consigner la chose sur ce blog m’évitera de refaire les recherches nécessaires en cas de besoin. Et qui sait, ça pourrait servir à d’autre.

Créer un compte et un sous domaine.

La première chose est d’aller sur le site de freedns et de créer un compte.

Ensuite se rendre dans la section à gauche et choisir Subdomains et créer un sous-domaines parmi les domaines proposés (j’ai choisis mooo.com qui a le mérite de se retenir facilement) :

freedns2

 

 

 

 

 

 

Puis cliquez sur save.

Il vous faut ensuite récupérer la clef associée à ce sous domaine. Allez dans le menu de gauche et cliquez sur Dynamic DNS.freedns3

Faite un clic droit sur « Direct URL » et copiez l’adresse du lien. Collez-là dans un notepad et récupérez la fin de l’url :

https://freedns.afraid.org/dynamic/update.php?xxxcléfreednsyyy

Allez ensuite sur votre machine Debian.

Installation et configuration d’inadyn.

Installez le paquet inadyn :

Ensuite on va créer le fichier /etc/inadyn.conf et lui ajouter les paramètres suivants :

et enregistrez. @ noter que les chiffres sont exprimés en millisecondes :

Lancez une première fois inadyn :

puis vérifiez que inadyn se trouve dans la liste des processus :

Vérifiez dans le syslog que votre sous-domaine a été mis à jour :

En cas de problème ou d’erreur (a priori souvent lié à la vitesse de refresh toléré par le fournisseur de domaine) vous pouvez augmenter la verbosité des logs en ajoutant dans le fichier /etc/inadyn.conf la ligne :

Verbosité allant de 0 à 5, 5 étant le plus verbeux.

On peut aussi vérifier que les internet on bien pris connaissance de votre machine :

A ce stade vous avez presque terminé. A un détail près, c’est que si vous redémarrez votre machine, inadyn ne démarrera pas automatiquement. Pour palier à cela on va utiliser crontab.

On ouvre crontab et on lui ajoute la ligne suivante :

Voili, voilou vous pourrez à présent joindre votre machine depuis l’extérieur malgré que votre opérateur change régulièrement votre IP.

About Raphaël DROITECOUR

Ingénieur réseaux & systèmes, passionné par l'univers Unix/Linux, la virtualisation et les réseaux dans leur ensemble. J'aime à partager (lorsque mon planning me le permet) mes découvertes et recherches via ce blog.
This entry was posted in Non classé and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *